J’ai repris mon manuscrit. Entamé un nouveau chapitre. J’y ai traîné la journée entière. Je me sens fatigué. Relu aussi, avant de le renvoyer à François, le livret de la messe d’enterrement d’Alain à la chapelle saint Jean. Là où l’abbé Dukiel nous a béni à l’été 2009. Alain était le bedeau de cette chapelle de famille. La cérémonie aura lieu mercredi. Jérôme s’est décidé à y aller. Il prend le train demain. Virginie sera là aussi. Amélie aurait peut être voulu s’y rendre. Mais elle doit rester à Paris pour la presse de Tom Segev dont Liana Levi publie la biographie de Simon Wiesenthal. Nous mélangeons un peu mon cafard, nos inquiétudes, sa tristesse... Je l’ai retrouvée pour un verre chez Péret. Pas envie d’être tout de suite à la maison.