J’ai préparé mes rencontres de demain pour le festival Hors limites. J’en anime une le matin à Saint-Denis avec Néhémy Pierre-Dahomey pour son premier roman, Rapatriés, au Seuil et l’après-midi, je suis à Aulnay-sous-bois avec Véronique Ovaldé. Amélie a passé la journée au Salon à rencontrer des producteurs de cinéma pour les livres de ses auteurs. Je l’ai récupérée fatiguée. Triste aussi, car elle avait appris que la mère de son amie Sixtine venait d’être diagnostiquée, à quatre-vingt ans, d’un très vilain cancer, et tout de suite hospitalisée. Dîner à la Forchetta à parler de cette dame que je ne connais pas et qu’Amélie aime beaucoup. Et de son mari Eric, qui ne sait plus rien faire d’autre que pleurer.